__

« Il faut bien avoir conscience que l’étude des sources du passé, malgré toute la vigueur scientifique objective des recherches à travers elles souhaitée, peut se résumer à produire avec de l’incertain du possible, se fonder sur ce qui est hypothétique pour matérialiser la silhouette d’un vraisemblable. », (BAGUR Lionel, « Carnet de recherches Prééminence-chamaelo », hypotheses.org, 23 avril 2015).1

ANACHRONISME PSYCHOLOGIQUE

« […] le pire, c’est la tranquille, abusive et aveugle certitude de la compréhension du passé. », (CORBIN Alain, Le territoire du vide. L’Occident et le désir de rivage (1750-1840), Paris, Flammarion, coll. « Champs histoire », 1990, p.7.)

  1. D’après FLEURY Michel et HENRY Louis, Des registres paroissiaux à l’histoire de la population. Manuel de dépouillement et d’exploitation de l’état-civil ancien, Paris, I.N.E.D., 1956 : « La statistique consiste à faire avec de l’inexact, de l’à-peu près… la rigueur est parfois l’ennemie. », extraite de la préface d’Alfred Sauvy. Elle a connu un grand succès qui, après 1957, a connu également les vicissitudes des transformations… et TAÏEB Jacques, « Les Juifs du Maghreb au XIXe siècle. Aperçus de démographie historique et répartition géographique », Population, vol. 47, n°1, janvier-février 1992, pp.85-103 : « […] dessine ici des contours du vraisemblable en s’appuyant sur l’incertain […] ». []